Création

En 1989, La Casa Oaxaqueña, créée par Isabelle, a commencé à s’occuper des enfants de Puerto Angel, dans l’état de Oaxaca (Mexique). Aujourd’hui La Casa Oaxaqueña exerce ses activités éducatives dans plusieurs villages de la région et à la prison de Pochutla.

Les résultats scolaires des
enfants sont très positifs

1. La Casa Oaxaqueña

Fortunata, Adilene et Ana-Belen, trois jeunes femmes Mexicaines recrutées sur place, y animent des activités pédagogiques tout au long de la semaine dans les différents villages.

Fortunatana a pu suivre une formation d’Enseignants Sans Frontières lors des stages, et travaillant à l’association depuis 1993.

De nombreux villages demandent que La Casa Oaxaqueña viennent y organiser ses activités, mais il n’est malheureusement pas possible de donner suite, faute de moyens suffisants (salaire du personnel + frais de déplacement) et de temps (longs trajets en bus et en partie à pied.).

Chaque jour a sa
raison d’être là

2. Donner cours

Dans les villages, nous travaillons principalement avec des jeux, des activités créatives (peinture, dessin,contes…). Les enfants accourent quand nous arrivons, voir ce que nous avons dans nos sacs, demandant ce que nous allons faire aujourd’hui. Parfois nous leur lisons des contes, assis sur des grands tissus, parfois nous faisons des grands dessins collectifs, nous créons nos propres contes, nous jouons au parachute multicolore, nous jouonsaux cartes… Chaque jour a sa raison d’être là, au milieu de leurs sourires et de leurs yeux brillants, pour répondre à leurs attentes, pour partager un moment de notre temps.

3. Les résultats

Parmi les enfants dont s’occupe La Casa Oaxaqueña, certains ont terminé leurs études primaires avec succès, mais leurs parents n’ont pas les moyens de leur payer les études secondaires. La Casa soutient financièrement
plusieurs de ces adolescents. Certains sont parrainés entièrement par des donateurs. A d’autres, La Casa paie, selon les cas, l’achat des uniformes, des livres, du matériel scolaire de base, etc. Sans cette aide, ces jeunes seraient
maintenant occupés à travailler dans quelque hôtel ou restaurant pour un petit salaire.

A l’heure actuelle, La Casa soutient grâce aux parrainages, 26 jeunes dont 9 qui étudient des études supérieures à l’Université dans l’Etat de Oaxaca.